Le projet d'association est la colonne vertébrale de l'Association  MFR de Villeneuve de Berg. Il définit le but, les objectifs, les moyens mis en place pour les atteindre et les valeurs de l'association. Véritable outil de structuration, de développement et de dynamisation, il est à la fois un guide interne à l'association et un support clair de communication.

L'écriture du Projet d'Association est le résultat d’une réflexion collective (administrateurs et salariés - avec l'appui de la Fédération Départementale Drôme Ardèche des MFR ainsi que l'Union Nationale des MFR ) sur ce que souhaitent réaliser les membres de l’association et sur la manière dont ils veulent le faire.

 La 1ère écriture en juin 2007 pose clairement l'identité et les intentions de la MFR comme acteur majeur de la formation sur son territoire.

En mars 2017, l'Assemblée Générale a validé une approche plus opérationnelle du Projet d'Association par la définition des priorités à engager sur les 6 années à venir.


JUIN 2007

Le Projet d’Association de la M.F.R de Villeneuve-de-Berg vise à être une concrétisation, il fait siennes les convictions pour l’action rappelées ici :

Des valeurs humanistes

Nous voulons promouvoir une éducation qui donne la priorité aux valeurs humaines et à la solidarité, développer le sens des responsabilités et la participation des parents dans la formation de leurs enfants, permettre à chaque jeune de se construire une personnalité et d’acquérir une compétence reconnue, un métier et une place dans la société.

La responsabilité partagée

Nous voulons réunir les compétences d’une équipe éducative motivée, de parents engagés dans la réussite de leurs enfants, d’un réseau de maîtres de stage, d’apprentissage et d’intervenants spécialisés, favoriser une confrontation positive des générations, provoquer le dialogue, la coopération entre adultes et adolescents.

Une capacité d’initiative

Nous voulons permettre à chacun de réussir et cultiver partout et sous toutes ses formes la liberté d’entreprendre.

Nous voulons faciliter l’engagement local, le travail en commun, le développement économique et social de nos régions.

Une dynamique de formation au service du jeune et de son projet

Les membres du Conseil d’Administration et de l’équipe éducative sont animés de la même volonté de bien accueillir les personnes en formation. Une attention particulière est accordée au parcours de chacun, à son rapport aux études, à ses envies et ses attentes, à son ou ses projets.

La qualité de l’accueil, les règles de vie dans l’établissement, les contenus et l’organisation de la formation, la volonté partagée d’écoute, de non jugement, de mise en confiance, la connaissance juste des réalités du monde socio-professionnel et des professions envisagées visent à aider chacun à se sentir considéré, à se rassurer sur ses capacités à réussir, à élaborer, affiner son projet ; ce sont autant de conditions à réunir pour une formation réussie : acquisition de connaissances, développement de compétences, obtention de diplômes pour une insertion sociale et professionnelle qui donne satisfaction.

Considéré chacun tel qu’il est, lui apporter un accompagnement de qualité dans sa formation, c’est l’aider à construire sa vie.

Une formation par alternance pensée et organisée

Si l’étude du mouvement M.F.R depuis ses origines tend à prouver qu’il est pionnier en matière de formation par alternance, il convient néanmoins de reconsidérer cette approche pédagogique de la formation pour mieux l’adapter au contexte actuel et la rendre opérationnelle et efficace.

Cette organisation de la formation qui allie stages en milieu professionnel et sessions à la M..F.R doit permettre à la personne en formation de :

- mettre en œuvre une forme d’intelligence et des compétences personnelles spécifiques.

- rencontrer des personnes adultes, des professionnels en situation qui l’accueillent et l’accompagnent dans son projet, lui transmettent des savoirs, des savoirs être, des savoirs faire, favorisent ses apprentissages par une participation active aux activités de la structure de stage.

- de développer ses capacités à être en relation avec les personnes, à prendre des initiatives et de gagner en autonomie dans les activités qui lui sont confiées.

La formation par alternance suppose une approche pédagogique singulière et la mise en œuvre de moyens adaptés.

Les thèmes d’étude, en lien avec les programmes de formation, permettent une approche de la vie professionnelle et de la vie sociale, citoyenne.

Elaboré en classe avant le départ en stage, le Plan d’Etude permet, selon les thèmes abordés, aux parents et/ou aux maîtres de stage de s’investir au côté du jeune en formation, de l’accompagner dans ses recherches.

Quels que soient les thèmes abordés, le travail demandé pendant le stage vise à :

- susciter la curiosité

- s’inscrire dans un processus de réalisation, dans une pratique personnelle

- développer d’autres savoirs

- s’interroger sur « le sens » des choses

- développer des capacités d’analyse

- développer l’esprit critique.

Au-delà du simple compte-rendu, l’Etude permet à la fois et de façon progressive :

- l’apprentissage de méthodes de restitution d’expériences

- l’apprentissage de méthodes de structuration d’un document écrit.

- de développer l’esprit de synthèse

- de développer des capacités d’analyse.

Ce travail de rédaction d’Etude est complété par un temps à la M.F.R consacré au Retour de Stage. Cette activité à la fois individuelle (élève – moniteur) et collective (groupe classe - moniteur) vise à aider les personnes en formation à :

- inventorier et conscientiser les savoirs acquis, les apprentissages réalisés ou renforcés

- « mettre en mots » le vécu de stage

- comprendre, analyser ce vécu afin de mieux comprendre les réalités du monde socio professionnel, tirer profit de l’expérience vécue – même des erreurs commises - , des difficultés rencontrées

- être mieux « outiller » pour la suite.

L’équipe pédagogique veille à une approche progressive :

- des apprentissages méthodologiques

- des thèmes d’études abordés

- des formes et exigences de rendus

Cette approche progressive tient à la fois compte des programmes de formation, du degré de maturité du public concerné, des savoirs déjà acquis, des possibilités offertes par les contextes de stages.

Une formation par alternance réussie suppose une bonne connaissance des réalités du contexte socio professionnel actuel. Une attention particulière est portée à :

  • la préparation des jeunes à aller en stage

Elle vise à faire de ceux-ci des « professionnels du stage », à la fois rassurés et confiants, conscients de leurs droits et de leurs devoirs, des responsabilités en lien avec leur statut, capables d’une adaptation rapide, animés d’une réelle volonté de s’intégrer dans une équipe de travail, d’apporter leur contribution.

  • la préparation des familles à accompagner les jeunes

Elle vise à les aider à comprendre les enjeux de la formation par alternance et du rôle singulier de chacun des partenaires.

Par les temps de rencontre, d’information, d’échanges, de témoignages, elle favorise :

la recherche et le suivi de stage

l’accompagnement du jeune dans l’organisation de ses activités pendant les périodes de stage.

  • la préparation des entreprises à accueillir un stagiaire, à l’accompagner dans ses apprentissages

Une formation par alternance réussie suppose d’être accueilli et suivi en stage par un professionnel conscient de son statut de maître de stage, de son rôle, de ses responsabilités, informé des objectifs et conditions de stage, qui connaît et maîtrise les moyens mis à sa disposition par la M.F.R, qui se sait accompagné dans sa mission.

  • la formation des nouveaux moniteurs à la pédagogie par alternance.

Il est tenu compte des cursus des moniteurs nouvellement embauchés, de la singularité de la formation par alternance, de la complexification de sa mise en œuvre aujourd’hui. Une attention particulière est accordée à : 

l’information et la formation de ces nouveaux collaborateurs : conception institutionnelle de la pédagogie par alternance, activités et moyens pédagogiques mis à disposition, connaissance des secteurs professionnels concernés par les formations 

l’accompagnement dans leur intégration au sein de l’équipe éducative

 l’accompagnement dans leurs apprentissages

La mise en place d’un tutorat effectif, reconnu, organisé est indispensable.

Une formation à dimension éducative

La dimension éducative de la formation, revendiquée comme singularité et valeur de la formation en M.F.R, concerne à la fois les temps de formation à caractère scolaire (la classe) et la vie dans l’établissement «hors classe» ; nous parlerons de vie résidentielle plutôt que d’internat dans la mesure où toutes les personnes accueillies en formation ne sont pas internes.

Elle se caractérise à la fois par des valeurs à promouvoir, des attitudes personnelles, une organisation en cohérence avec le projet éducatif d’établissement, des règles de vie partagées, des activités particulières.

La faire vivre au quotidien au sein de l’établissement mais également pendant les périodes de stages est l’affaire de tous : l’équipe éducative dans son ensemble, les parents et le conseil d’administration, les maîtres de stages, les jeunes et les adultes en formation.

Pendant les temps de vie résidentielle, chacun n’est pas seulement un élève, un stagiaire mais bien davantage une « personne accueillie en formation ». Ce changement de statut est pris en considération dans le fonctionnement de l’établissement, dans les activités organisées.

Dans tout travail de réflexion à propos des règles de vie au sein de l’établissement et des activités à mettre en place, la priorité sera toujours accordée aux valeurs à promouvoir et « au sens des choses »

La M.F.R est considérée comme une communauté au sein de laquelle chacun fait l’apprentissage de la vie sociale et citoyenne, en devient un acteur à part entière…. Le projet étant qu’il adopte les mêmes attitudes dans sa vie personnelle.

Dans un contexte sociétal souvent caractérisé par la montée de la concurrence, de « l’entre soi », de la « fermeture à l’autre », les règles de vie au sein de la M.F.R, les activités mises en place visent à promouvoir le « vivre ensemble », l’intérêt collectif, la solidarité … Une attention particulière est portée à la recherche et la mise en œuvre de « projets partagés » tant au niveau des groupes / classes que de manière plus transversale.

La vie résidentielle est organisée de manière à assurer un équilibre entre les temps et les espaces de vie collective et ceux de vie personnelle.

La vie associative

La vie associative est le fondement de la Maison Familiale. L’association et les membres qui la composent donnent tout son sens au projet d’établissement, veillent à la cohérence du système de formation.

L’association et l’équipe éducative veillent à favoriser l’implication des parents dans la vie de l’établissement, à les solliciter tant pour des temps d’information et de promotion telles que journée Portes Ouvertes, réunions de rentrée, … que pour des activités de formation : évaluations, animations, sorties, …

Cette implication des parents dans la vie de l’établissement s’inscrit dans une dynamique éducative ; elle participe à la reconnaissance de leurs compétences, leur accorde une place singulière dans le processus de formation, montre aux jeunes et adultes en formation l’importance du bénévolat et d’une implication de tous au service d’un projet partagé.

Le Conseil d’Administration est un espace d’ouverture, de partage, de réflexion et de décision.

Il est composé à la fois de parents et, dans une proportion moindre, de maîtres de stage ; la présence de ces derniers permet une bonne connaissance des évolutions des professions et des réalités de la vie en entreprise. Cette complémentarité de points de vue favorise une réflexion de qualité et la prise de décisions pertinentes au service du fonctionnement de l’établissement et des personnes en formation.

Les principales fonctions du Conseil d’ Administration :

- être le garant du respect du projet institutionnel des M.F.R

- veiller à la mise en adéquation du projet institutionnel et des fonctionnements de l’établissement.

- réfléchir à l’avenir de l’établissement, définir des orientations

- organiser et assurer la gestion de l’établissement

- étudier et valider les projets présentés par l’équipe éducative

- participer à la promotion de la Maison Familiale sur le territoire

Afin de favoriser la vie associative :

- une attention particulière est accordée à l’accueil, à l’écoute et à l’information des familles et des professionnels

- les membres du Conseil d’Administration et l’équipe éducative s’attachent à présenter la formation en Maison Familiale, ses fondamentaux, son organisation, le rôle essentiel des parents, des professionnels maîtres de stage, à susciter la curiosité et l’intérêt.

- des actions particulières permettent de présenter l’association, ses missions, son fonctionnement

- un travail de concertation permet d’identifier les personnes à solliciter pour mettre leurs compétences au service du Conseil d’administration.

- le fonctionnement du Conseil d’Administration permet à chacun d’être acteur de la       réflexion, des prises de décision.

Plus globalement, parents, professionnels maîtres de stage, membres de l’équipe éducative s’attachent à faire la promotion de la vie associative.

La Maison Familiale acteur de développement du territoire

En référence au projet initial des M.F.R, la Maison Familiale se veut acteur de développement du territoire.

Elle propose aux familles et à leurs enfants un système de formation singulier et leur offre ainsi une possibilité de choisir sur l’échiquier des modes de formation, celui qui leur semble le plus en adéquation avec leurs attentes.

Elle participe à la promotion des personnes et de l’intérêt collectif en dispensant une formation qui intègre des valeurs éducatives, humanistes et une conscience citoyenne.

Elle participe à la vie de la cité en apportant sa contribution par des services rendus ou par son implication dans des projets collectifs.

Un plan de communication assure la promotion de l’établissement sur le territoire et des services proposés.

Elle participe au développement socio-économique du territoire par la formation de professionnels qualifiés et diplômés. La formation par alternance, l’implication et la participation des professionnels dans le processus de formation permettent de mieux répondre aux besoins des entreprises et autres structures employeurs.

Elle se veut solidaire des M.F.R implantées sur le territoire et dans le monde par les activités conduites dans le cadre des formations dispensées.

Elle apporte sa contribution à la promotion d’une solidarité internationale notamment par la Fondation des M.F.R dans le monde.

 


MARS 2017

La seconde approche du Projet d'Association, complémentaire au travail de 2007, tend à proposer des actions sur 6 axes startégiques à mettre en oeuvre.

La carte de transformation cible les défis à relever chaque année.Carte 2017